30 mars 2013 0 Commentaire

ART et PAPIER de ATTAL Joyce

ART et PAPIER

On écrit des mots qui s’effacent quand la lumière s’éteint ; l’ordinateur agonise sans vomir ceux qui l’ont remplis ; et les pensées s’égarent entre les vagues sur lesquelles surfent des internautes insouciants du lendemain.
Mon « pierrot » , mon poème d’hier, s ‘est noyé un jour, incapable de resurgir entre les lames virtuelles ; il a englouti avec lui des heures de labeur et disparu on ne sait où. Je l’ai laissé partir, j ‘ai oublié de l’amarrer au papier.
Cette unique expérience de la poésie éphémère à suffi à renforcer l’idée que seul le papier a le pouvoir de conserver l’écrit et de le transmettre, de traverser les ans et de faire voyager nos précieuses idées.
Entre artiste et spectateur, auteur et lecteur, un seul médium demeure : le papier sous tous ses états.

Papier griffonné de graffitis colorés
Papier parfumé de ,mots fous d’aimer
Papier à musique pour les mélodies
Papier à dessin pour les poésies
Papier parcheminé
Papier mordoré

La vie s’allonge voluptueuse entre les lignes d’un cahier intime cache entre lattes et matelas.
Un jour, s’ouvre le buffet en chêne et la pile de dentelles laisse s’échapper des feuillets enrubannés qui dissimulaient, jaloux de leur secret, les amours d’une femme qu’on croyait rangée et aimée.
La grâce légère d’une enveloppe bleutée, emportée par la brise d’été n ‘a pas d’égal pour séduire un jeune cœur. L’amant s’agenouille, il tient dans son dos ses notes d’amour sur un papier écorché.
Les veines d’un discours escaladent les monticules froissés qui jonchent le sol; dès lors, le sang noir que la gloire s’étend jusqu’aux ruisseaux rouges de la faute candide, tandis que les volutes bleues de l’enfance, déchirée, s’éparpillent dans la corbeille.
Le papier a fait son travail, il peut jaunir serein !

de ATTAL Joyce. .

Laisser un commentaire

dimancheauborddenied |
Music Rock News |
Machi'Merveille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mattdez
| ALINE
| L'Atelier d'Anne-...